La tricherie au blackjack

Quand quelqu'un invente un jeu, quelqu'un d'autre essaye d'inventer un moyen de battre ce dernier. Même si c'est rare et difficile, il arrive des gens trichent au casino. Ce genre de situation est moins commun qu'aux débuts de Las Vegas et d'Atlantic City, avant que les casinos ne deviennent plus fortement règlementés avec plus d'équipements et de techniques sophistiqués de surveillance.

 définit la tricherie comme étant le fait d'"altérer les éléments liés au hasard, à la méthode de sélection ou aux critères qui déterminent le montant ou la fréquence des paiements, la valeur d'un instrument de mise ou la valeur d'un crédit de mise dans un jeu."

 modalités que les gens utilisent pour truquer le jeu en leur faveur.

Les moyens que les croupiers peuvent utiliser pour tromper les joueurs :

Truquer les cartes :  Un bon croupier aura appris à faire preuve d'une dextérité telle qu'il donnera l'impression que faire un tour de passe-passe en manipulant les cartes est un véritable jeu d'enfant. Il existe différentes manières dont le croupier peut affecter le résultat d'une main en glissant la "bonne" carte au bon moment. Deux des méthodes les plus communes consistent à distribuer à partir du bas du paquet de cartes, ou à distribuer la seconde carte à partir du haut (second dealing). Ces méthodes sont efficaces si le croupier a eu l'occasion d'apercevoir la carte du dessous ou celle du dessus, selon la méthode utilisée.

Le high-low pickup (l'alternance haut et bas) : Une autre méthode pour truquer les cartes ou pour poser le jeu consiste à prendre des cartes en alternant celles du dessus et celles du dessous. Un croupier expérimenté (et douteux) aura appris un tour lui permettant de faire semblant de battre les cartes pour que ces dernières restent dans l'ordre dans lequel il les a sorties. Ensuite, lorsque les cartes sont distribuées aux joueurs, elles le sont sous forme de paires composées d'une carte du dessus et d'une carte du dessous, le genre de mains qui ont le plus de chances de perdre.

L'échange des cartes fermées (face cachée) : S'il est habile de ses mains et rapide, un croupier peut remplacer une carte fermée basse par une haute. Même si ce type de tricherie est rare dans les casinos réglementés disposant d'une surveillance décente, une bonne stratégie consiste probablement à supposer que la carte face cachée du croupier est un dix, pour la forme, puisqu'il y a plus de cartes ayant cette valeur que toute autre dans le jeu. Il n'y a que quatre cartes pour chaque valeur de un à onze points, sauf pour ce qui est de la valeur correspondant à dix points. Dans un jeu de cartes standard, il y a vingt cartes qui valent dix points.

Une mauvaise manipulation des cartes ou des jetons : Un croupier pourrait se tromper en payant  une mise gagnante ou en rendant la monnaie. Ce n'est pas forcément de la tricherie, et cela pourrait un signe d'apathie ou d'inattention. Les joueurs peuvent aider à éviter ce genre de situation et être meilleurs aux jeux de casino en restant vigilants.

Sabots truqués et autres dispositifs : Étant donné que plusieurs des méthodes ci-dessus peuvent être contrées grâce à des mélangeurs de cartes automatiques ou à des sabots du côté du casino et à une observation attentive du côté du joueur, des dispositifs comme les sabots truqués sont particulièrement traîtres. Pratiquement identique à un sabot normal, un sabot truqué distribuera une carte qui sera la seconde après celle devant être distribuée normalement. Un prisme ou un miroir est placé dans le sabot de manière à ce que le croupier, et lui seul, puisse voir la carte du dessus. D'autres dispositifs utilisent le même principe de base combinant la distribution de la seconde carte à une surface réfléchissante. Il existe également des sabots qui permettent au croupier de réduire la quantité de cartes dans le jeu. Étant donné qu'un sabot truqué ou tout autre dispositif de ce genre est également un moyen sûr de perdre une licence de jeu, les casinos réglementés gardent leurs distances avec ce genre de pratique. Cependant, il vaut mieux se rappeler que tous les environnements de jeu ne sont pas réglementés de manière stricte, alors assurez-vous de savoir quelle est l'autorité chargée de réguler des jeux avant de jouer à ces derniers.

Marquage  "Marquage" est un terme passe-partout qui fait référence au fait de faire une petite encoche sur des cartes pour marquer celles dont la valeur est la plus élevée. Les casinos qui changent leurs sabots fréquemment font des méthodes consistant à marquer les cartes des arnaques difficiles à maintenir sur la durée, à la fois pour les croupiers et pour les joueurs.

Les méthodes que les joueurs peuvent utiliser pour tromper le jeu, le croupier ou le casino :

Prendre et échanger : Prendre des cartes gagnantes dans ses mains et les échanger contre des cartes perdantes était une méthode employée par les joueurs pour tricher et gagner de l'argent. Mais les casinos se méfient des méthodes de manipulation des cartes et ont de nombreux yeux exercés autour des tables, et de nombreux établissements n'autorisent pas les joueurs de blackjack à toucher les cartes, rendant cette méthode obsolète.

Badigeonner : Cette méthode est ancienne, et comme la précédente, elle est presque éteinte. Le coloriage est une autre méthode consistant à marquer les cartes (voir la section Le marquage ci-dessus), mais dans celle-ci on utilise de la poussière ou de l'encre, ou n'importe quoi d'autre à portée de main pour marquer les cartes dont les valeurs sont les plus élevées. Une variante plus évoluée consiste à marquer les cartes avec une substance qui n'est visible qu'avec des lunettes spéciales que le tricheur doit porter.

Équipes de deux hommes : Il existe de nombreuses variantes des équipes de deux hommes, mais elles impliquent toutes qu'une personne voie la carte fermée du croupier et l'indique à l'autre joueur afin que celui-ci prenne des décisions de jeu en conséquence.

Spooking (effrayer) : Dans cette version de la tricherie à deux hommes, l'observateur rôde derrière le croupier comme un fantôme et il envoie des signes au joueur depuis cet endroit.

First Base Play (Jeu en première position) : L'observateur s'assoit à la première place à laquelle les cartes sont distribuées - la première position. Le joueur s'assoit à la deuxième position ou à n'importe quelle autre position venant ensuite.

Front Load (Charge avant) : La charge avant consiste à apercevoir la carte fermée du croupier lorsque cette dernière est glissée sous la carte du dessus plutôt qu'au moment où le croupier la regarde rapidement.

Comptage des cartes et jeux d'argent avec un avantage Le nombre de cartes ayant une valeur élevée dans le jeu - vingt d'une valeur de 10 (des 10 aux rois) et quatre d'une valeur de 11 (les as) pour un total de vingt-quatre points sur cinquante-deux cartes - compte pour près de la moitié du paquet, et si vous ajoutez les quatre neuf, alors les cartes fortes représentent un tout petit peu plus que la moitié du paquet. Le comptage des cartes n'est pas obligatoirement aussi compliqué qu'il pourrait en avoir l'air pour les non-initiés, en effet la plupart des méthodes destinées à compter les cartes impliquent de calculer le ratio entre les cartes d'une valeur élevée et celles ayant une faible valeur restant dans le paquet, et ce plutôt que de déterminer la couleur ou le classement exact(e). La réponse à la question de savoir s'il s'agit ou non de tricherie réside souvent dans l'œil de l'observateur. Est-ce qu'il s'agit d'une compétence à développer en plus des  stratégies de jeu afin d'être un meilleur joueur ou est-ce qu'il s'agit d'un autre moyen de contourner le système qui repose lui-même sur le principe selon lequel le casino finit toujours par gagner ? Le débat peut faire rage, mais de nombreux casinos observent tous les indices pouvant révéler un comptage des cartes, et ils vous demanderont de partir s'ils vous surprennent à compter les cartes et ils vous inscriront sur une liste. Ils peuvent même partager cette liste avec d'autres casinos. Même si ce n'est pas de la tricherie, les casinos ont le droit de refuser de fournir leurs services à n'importe qui.